Avertir le modérateur

05/12/2007

Le service civique...et pourquoi pas sportif?

Allez les jeunes, 100h d'entrainement afin de renforcer le collectif a proposé Bernard Laporte (le ministre ou l'ex-entraineur?). Bossez tous pour des associations, car l'état n'a plus d'argent pour elles. Donc on va leur envoyer des jeunes d'une quinzaine d'année, ca coute moins cher que des salariés.

 Et bien, voici une contre proposition, à laquelle le ministre des sports devrait être sensible : pourquoi pas un service sportif obligatoire?

 -Déjà ce serait bon de lutter contre le surpoids de nos jeunes. Enfin une mise en oeuvre pratique du fameux spot télé qui nous dit qu'il faut faire de l'exercice tous les jours.

 -Celà permettrait assurément de découvrir de nouveaux talents pour les équipes de france des différentes disciplines qui en moyenne en ont bien besoin...

 -Et puis sur un terrain, c'est un peu comme l'école de nos grand parents : tout le monde a la même tenue et est sur un pied d'égalité.

 

Le service civique permet certes de faire découvrir le monde du travail. Notamment pour ceux qui l'évite fortement, à savoir les fils à papa qui vont draguer des minettes aux planches (boites parisienne du 16ème arrondissement de Paris), de même que ceux qui fument 10 "cigarettes qui font rire" par jour qui trouvent ca trop chiant... (Amusant le parallèle hein?). Savoir ce que c'est que le travail sans qualification, c'est un bon moyen d'avoir envie...de continuer ses études!

 C'est essentiel avant tout pour la mixité sociale et culturelle dans une France qui tourne à l'entre soit, notamment en termes de logement. Alors envoyer les adolescent d'auteuil neuilly passy faire un stage de street (bakset) dans des stades du 93 ca peut pas leur faire de mal. Faire découvrir "aux jeunes" (aux sens des médias, c'est à dire les jeunes de banlieue, probablement immigrés, qu'on suspecte facilement de délinquance) les plaisirs du golf avec ses vertues de détente et les capacités de conctration requises ce serait également intéressant

 

Sur ce je vous laisse, je vais faire mon jogging avec le président pour lui parler de l'idée :) 

26/11/2007

Gautier-Sauvagnac et l'UIMM : une affaire qui se mange froide

En se promenant sur le site du Figaro, on apprend que monsieur Gautier-Sauvagnac a été entendu par la brigade financière

Qui est-ce au fait? Comme d'habitude, Wikipedia est tout de suite à jour, par la rédaction du figaro visiblement, au vu de l'abondance de lien vers ce site. Pour le constater cliquez ici

 

Dans cet article du Figaro, on apprend que : " À ce jour, ces pièces n’ont permis que de confirmer les mouvements bancaires déjà détectés par Tracfin depuis avril 2004". Notez le "que", c'est donc un fait minimal que Tracfin,  un organisme du ministère des finances, sache depuis 3 ans que le dirigeant de l'UIMM retirait des centaines de milliers d'euros en liquide par an...

Le Figaro a d'ailleurs jugé ce fait tellement minimal, qu'il faut lire le Marianne de cette semaine pour savoir que Sarkozy puis Breton (les ministres de l'économie successifs) ont expliqué à Tracfin ces dernières années qu'il était urgent d'attendre sur cette affaire. Dans le fond ce n'est pas surprenant, car beaucoup de monde risque d'être impliqué : les syndicats de patrons, de salariés et les hommes politique, parti socialiste compris!

 

Le plus intéressant finalement, c'est qu'en fait l'UIMM, l'union des industries des métiers de la métallurgie, n'est pas une obscure succursalle du MEDEF mais plutôt sa maison mère! En termes financement, cette dernière dispose en effet d'un trésor de guerre de 600 millions d'euros face aux 32 millions de budget annuel du MEDEF...En général, c'est pas le plus pauvre qui commande!

 Vous avez regardé le 20h de France 2 ou de TF1 ces derniers jours? Vous en avez entendu parlé? Ben pas moi et pourtant j'ai cherché....

29/10/2007

Sarko sur CBS à voir!

Voilà une vidéo qui vaut vraiment le coup!

 
Thanks to ASI pour la vidéo 
 
Si vous avez la flemme de regarder les 12 minutes de l'actualité voici un petit résumé de ce qui aparait marquant :
 
- Evidemment on voit Nicolas Sarkozy stopper net l'interview suite après que la journaliste lui demande "quelle est la situation avec Cecilia". Il faut remettre la vidéo dans son contexte, on était en pleine période des rumeurs et rien d'officiel. Evidemment il aurait pu "baratiner" mais on peut comprendre qu'un homme en rupture conjugale n'ait pas forcément envie d'en parler à la terre entière...
 
Mais finalement cette partie du reportage qui a fait grand bruit n'est que peu intéressante par rapport au reste du repportage!
 
-Déjà au début de l'interview on apprend qu'il pour ainsi dire s'aligne sur la politique américaine au niveau international. Et qu'il est appelé en France "Sarko l'américain". Et le plus incroyable c'est que Sarko dit être fier de ce nom. Il faut donc lancer un appel à tous nos journalistes pour l'appeler ainsi et faire plaisir à notre président.
- La journaliste le décrit comme dynamique, mais aussi "sujet à des sautes d'humeur". Quand le journal Marianne a décrit le candidat ainsi pendant la campagne on parlait de "diabolisation"....
- On peut y constater que notre ancien ambassadeur aux USA parle aussi bien anglais qu'un collégien :)
- On etend Sarkozy littéralement insulter un de ses conseiller pour avoir programmé cette interview (comme d'autres, il n'avait pas réalisé que la caméra tournait lui aussi...) 
- Concernant le passage au ministère de l'inérieur, la journaliste qualifie l'action de Sarko comme "dure répression envers les immigrants!"
 
Enfin pour finir, la journaliste affirme "qu'il est interdit de travailler plus de 35h par semaine en France"...Mort de rire.
 
Evidemment ce reportage, à l'exemple de cette dernière affirmation est assez caricatural. Cependant, celà donne probablement une image fidèle de comment est vue la France aux Etats Unis.
Concernant les 35h, la journaliste (et n'est pas la seule) n'a pas lu l'enquete emploi portant sur l'année 2005 et publiée en 2006. On peut y lire : "elle [la durée du travail] s’établit en 2005 à 39 heures en moyenne pour les salariés à temps plein et pour une semaine normalede travail."
 
Qu'est il donc arrivé aux 35h? D'abord n'oublions pas que les 35h ne s'appliquent pas aux entreprises de moins de 20 salariés, ce qui représentent beaucoup d'emploi. Ensuite, il s'agit du temps au sens du Bureau international du travail "BIT" qui compte tout le temps travaillé, payé ou non...
 
Et c'est bien plus qu'en Angleterre par exemple contrairement à beaucoup d'idées recues! 
 
Et l'enquête de l'année 2006? Et bien c'est justement celle qui a porté à polémique concernant les chiffres du chomage et qui n'a pas été publiée en mars de cette année...Mais elle devrait bientôt être publiée.
 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu