Avertir le modérateur

20/04/2008

RGPP-CMPP : la rigueur silencieuse

Après le rapport Attali, pratiquement mort-né, voici la Révision Générale des Politiques Publique! Et cette semaine comme la précédente, c'est au moins une réforme par soir au JT de 20h. Avec bien entendu polémique à tous les coups. La carte famille nombreuse SNCF, les allocations familiales, les fermetures de régiments dans les armées....bref les protestataires ne savent plus ou donner de la tête.

Tout ca grâce à la mise en oeuvre d'un vrai programme : la "modernisation" dirait la droite, la "réduction" dirait la gauche,  de l'état et du service public. Il faut dire que modernisation veut dire réduction pour l'UMP, alors que pour le PS, modernisaion c'est plutôt augmentation...Ce programme on peut le lire dans son intégralité ici.

Dans un rapport de l'état, disponible au public, il faut cependant savoir lire entre les lignes. Ainsi "Prise en charge, en les maintenant, des tarifs sociaux de la SNCF par la politique commerciale de l'entreprise" ca veut dire en effet l'état ne paye plus, mais l'entreprise oui. 

 Comme c'est un peu long, voici un petit best-of des mesures dont on a pas ou peu parlé mais qui risquent de faire parler d'elles :

 "Allégement de certaines sujétions imposées aux forces de sécurité par le code de procédure pénale" : bien entendu il faut voir comment ce sera concrétisé. Cependant, ce sera probablement moins de droits pour les personnes soumis à un contrôle policier...

"Financement effectif des unités de recherche sur leur performance, y compris au financement récurrent" : Evaluer la performance des chercheurs, voilà bien une mission difficile! Si le laboratoire X publie moins d'article, il aura moins de financement? Dans la même veine on a : "augmentation de la part de financement sur projet". Ce qui signifie on paye pour du concret. Ce qui est amusant et totalement comparable, c'est que de nombreuses entreprises privées se vantent de recruter sur profil et non sur projet. C'est d'après elle un gage de qualité...

Beaucoup de mesures sont également des voeux pieux, qui aussi louables soient-ils, n'en restent pas moins très abstraits. Dans le désordre : "Lancement d'une mission de réflexion carrières des ingénieurs publics" , "Meilleure coordination des forces de police en région parisienne" (sécurité), "Rapprocher chaque fois que possible des services de l’État les services d’opérateurs dont le mode d’intervention et les missions sont proches"...J'en passe et des meilleures. Souvent sensées, ces mesures permettent de se demander : "ha, parce que avant personne ne travaillait sur ces sujets?"

Pour finir, la grande idée du rapport est la dématérialisation de nombreuses procédures/documents etc. Ce terme est d'ailleurs cité pas moins de 28 fois sur les 177 pages du rapport. A ce rayon, on a notamment le permis de conduire, divers impôts etc.

 A quand un président dématérialisé?

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu